Plaisir d'écrire

Plaisir d'écrire

 

 

 Capture d’écran 2018-07-25 à 01.24.13.png

 

 

 

Bienvenue sur ce blog, lecteur & lectrice !

 

 

 


Merci d'être, merci de prendre le temps de me lire, et merci d'être indulgen


 

252c76d6b93c9696f7774b1849f9f052.jpg

 

 

 Pourquoi faire compliquer quant on peut faire simple ?

Commencez par sourire, le reste suivra. 

 

 


 

 

 

 

 

Derniers articles

 

Et pourquoi pas ?

    J’aime l’idée que nous puissions être des âmes soeurs, j’aime me dire que quoiqu’il arrive nous nous retrouverons. J’aimerais t’oublier parfois mais une part de moi-même n’y arrive pas. Est-ce par égo ? Est-ce parce que tu es la première personne pour qui j’ai autant pleuré?  Est-ce parce que nous nous sommes croisés par hasard et que rien n’a changé ?  Juste 3 semaines. Seulement 3 semaines de ma vie avec toi. À...

Je trinque...

      Je trinque à nos amours perdus, à nos souvenirs retrouvés qui ne cessent de nous rappeler que c'est terminé. Je trinque aux touchés envolés, aux regards détournés et aux baisers volés. Je trinque à l'amour de jeunesse, celui qui nous faisait frétiller de plaisir, sourire d'insolence et rire de malice. Je trinque à la vie qui était la nôtre, je trinque à nos nuits, à...

Rue Alsace Lorraine

    4h15 du matin et beaucoup d’alcool dans le sang.  On déambule dans les rues, on se croit invincible et surtout on danse, insensible aux regards des passants. On attire, on crie, on rit, on est bien, réchauffée par cette atmosphère festive. On se fiche de tout, on est heureuse, notre seule crainte est que la soirée se termine, alors on profite. On court, on saute, on attrape et on s’accroche à tout. On se porte, on se photographie, mais surtout qu’...

Crois moi.

*   Tu es allé voir ailleurs. Voir si ailleurs il y avait meilleur. Et tu sais pourquoi ? Parce que tu as peur. Tu es à la recherche de la perfection, mais au final, tu es simplement à la recherche d’une personne capable de donner du sens à ta vie. Seulement, la seule personne qui puisse faire cela, c’est toi-même. Car il n’y a que toi pour t’aimer, le souci est que tu ne le sais pas encore, ou peut-être ne souhaites-tu pas l’...

Rencontre

      Ta peau craquelée et martelée par la vie, semble elle aussi souffrir de celle-ci tout comme toi Judith. L'éclat de ta peau s'est évanoui dans tes désirs inassouvis. Tu t'es perdue et je te retrouve ainsi, assise au bord de cet océan, façonnant l'horizon d'un regard rempli de larme. Tu pleures. Tu te heurtes à la vie et te retrouve face à elle et sa force imposante. Tu es si petite face à cet océ...

 

 

Les derniers petits messages...

 

  • loupzen : ils sont sincères et reflètent un état d'esprit guidé par l'échange "sans rien attendre en retour... dans l'article Je trinque...
  • Kassandra : Non, c'est l'abandon qui équivaut à un adieu. dans l'article Crois moi.
  • marguerite-fleurie : vous avez de suite compris le sens de ce texte, merci à vous pour votre commentaire c'est vous qui... dans l'article Je trinque...
  • marguerite-fleurie : je ne vous remercierai jamais assez pour ces commentaires si constructifs qui me vont droit au... dans l'article Je trinque...
  • marguerite-fleurie : alors trinquons ! dans l'article Je trinque...