Plaisir d'écrire

Plaisir d'écrire

Et pourquoi pas ?

9939cc6ead230863652b522cd0839c21.png

 

 

J’aime l’idée que nous puissions être des âmes soeurs, j’aime me dire que quoiqu’il arrive nous nous retrouverons. J’aimerais t’oublier parfois mais une part de moi-même n’y arrive pas. Est-ce par égo ? Est-ce parce que tu es la première personne pour qui j’ai autant pleuré?  Est-ce parce que nous nous sommes croisés par hasard et que rien n’a changé ?

 Juste 3 semaines. Seulement 3 semaines de ma vie avec toi. À flirter et se découvrir durant des nuits blanches de discussions sous le soleil de lune et je ne t’ai toujours pas oublié… Pourquoi as-tu autant compté pour moi ? Pourquoi est-ce que je t’ai détesté au premier regard et pourquoi t’ai-je aimé dès la seconde où tu m’as embrassé ? Personne ne m’avait jamais parlé comme tu l’as fait, personne ne m’avait jamais regardé comme tu l’as fais. Alors la réponse est-elle ici ? Parce que personne n’avait jamais fait, le mental doit s’entêter ? La vraie question est, était-ce sincère ? 

Mon père dirait que cela devait se passer ainsi et que le futur se passera comme il le devra. Mais seras-tu dans mon futur ? J’ai peur de t’oublier,  j’ai peur que tu passes à côté de moi, j’ai peur qu’on s’oublie. Je t’aime ça je le sais. Et je sais que lorsqu’il n’y avait plus de nous c’est tout un monde entier qui s’est effondré, c’est la relation avec mon père qui s’est détérioré, c’est mon corps au complet qui s’est meurtri, c’est mon esprit qui s’est perdu et mes nuits qui s’écourtaient en ayant qu’une chose en tête, toi. Et même encore aujourd’hui tu restes en vie dans mon esprit. Parfois il m’arrive de penser à toi. Je vies nos souvenirs, encore et encore, bien qu’ils aient été trop court. J’essaie de me souvenir de cette dernière soirée où l’on s’est croisé et où j’étais bien trop alcoolisée pour me souvenir mais ton regard, ton regard…, j’ai retrouvé la personne qui m’avait réellement regardé la première fois dans cette bibliothèque. Et tes amis derrière nos dos qui se moquaient de nous en faisant des signes de bisous avec les doigts. Encore une fois pourquoi ? Pourquoi tes amis se sont souvenus de moi alors qu’il y en a dont je me souvenais à peine ? Pourquoi ? 

« Demande lui pourquoi » 

Ce n’est pas aussi simple…

« Rien est aussi simple qu’une simple question ! »

Oui mais pas la réponse… 

« Alors tu as peur… mais qu’as-tu à perdre ? »

Un monde et une idylle qui s’effondre. 

« Alors tu préfères vivre dans l’amour d’un passé révolu, tu préfères te couper de toute autre vraie relation, tu préfères souffrir du passé plutôt que de vivre le présent ? Pourquoi te caches-tu derrière tout cela ? » 

Parce que je ne veux pas oublier. Je reste persuadée qu’on a quelque chose à vivre ensemble. 

« Et si ce n’était pas le cas ? »

Alors tant pis, je ne vivrais rien d’autre de semblable. Je n’ai pas pour autant arrêté de rencontrer des personnes, seulement après qu’elles soient passés, il n’y a qu’une seule personne dans ma tête et c’est lui. J’ai aimé les autres, j’ai écrit de magnifiques textes dont je suis très fière à leur sujet… mais ce n’est pas mes souvenirs avec eux que j’ai en tête, ce n’est pas eux que je compare aux autres, ce n’est pas lui. 

 



28/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres