marguerite-fleurie

marguerite-fleurie

Regarde autour de toi.

10351517_837397219617454_5327930774984582611_n.jpg

 

 

Au final, je pensais être différente des autres, peut-être en-dessous ou au-dessus d'eux, mais peu m'importais, je me sentais à part, face à quelque chose que personne n'arrivait à percevoir. Pour moi, la vie, c'était plus qu'un simple passage sur terre ou qu'une simple mission. Pour moi, la vie, c'était l'aboutissement d'un travail supérieur à la réalité d'aujourd'hui, un travail dans des endroits parallèles où temps et société sont des mots inconnus. Mais finalement, aujourd'hui, je me regarde face à ce miroir taché de dentifrice et la réalité de la vie me revient en pleine figure. On m'a toujours appris les bonnes manières, ne pas parler la bouche pleine, ne pas couper la parole, toucher avec les yeux mais surtout pas avec les mains. Pourtant, toutes ces « bonnes manières » ne m'ont pas appris qui étais-je réellement. Parce qu'en réalité, nous ne sommes que ce que nous savons, nous n'allons pas nous inventer avec quelque chose qui n'existe pas. Dès la naissance, on nous a offert une identité, une nationalité, nous n'avons rien demandé, pourquoi devons nous vivre cela ? Pourquoi vivre chaque instant de cette manière-là et pas d'une autre ? Somme nous réellement seul dans ce monde surpeuplé ou bien au contraire, accompagné par des forces extérieures qui surplombent nos têtes ? Tel sont ces questions existentielles. Depuis ma tendre enfance, j'ai dans l'idée que nous sommes entourés, regardés et peut-être même admirés. Dans chaque instant, chaque parole, on fait que rien ne se passe au hasard, tout acte a un impact quels qu'il soit, comme si tout était prévu à l'avance.
Le destin, dieu, hasard, il existe plusieurs synonymes pour nommer ce qui nous est invisible. Et nous ? Sommes-nous près à les voir ? Ils nous regardent depuis la naissance du premier être sur terre, à présent, vient pour nous le moment de les voir. Mais qui sont-ils ? Je ne le sais pas encore.

Ouvrez les yeux, vos esprits, ne vous posez plus de questions et dite merci, rien n'arrive sans raison.

 

 

Ps: Comparez avec vos situations personnelles ; comment en êtes vous arrivez là ? Quelles ont été vos choix, vos sacrifices pour arriver à devenir la personne que vous êtes aujourd'hui ?

Et petit à petit, vous accepterez l'idée que nous ne sommes pas si seul que cela.

 

 



22/06/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres